Renseignements & Réservations7jours/7 de 8h à 20h

Une idée cadeau originale... 3 heures d'aventure pour un souvenir inoubliable...

Paul a fêté ses 100 ans en montgolfière

À 100 ans, Paul Edde a réalisé son rêve d'enfant, son baptême de l'air en montgolfière. Sa famille lui a donné l'occasion jeudi dernier de devenir passager du vent en lui offrant avec son petit-fils une belle balade dans les airs au gré du vent.

Paul Edde a réalisé un rêve à 100 ans, celui de voler en montgolfière avec Athmosph'air montgolfières occitanes. Un cadeau que sa famille lui a offert à l'occasion de son centième anniversaire.

Jeudi dernier à l'aube, ce Castrais embarque avec son petit-fils Benoît pour une virée dans les airs. Durant plus d'une heure, Paul a pu admirer vu du ciel les paysages lautrecois pour la première fois.
"J'espère pouvoir réitérer l'expérience l'année prochaine» indique le centenaire, c'était sensationnel, "

C'est en toute sérénité qu'il est monté à bord de la nacelle malgré les craintes de ses proches : «Mon père n'a pas la notion du danger» confie Dominique, sa fille. Lors d'un séjour à Brazzaville, il avait dû refréner son envie de sauter à l'élastique. Sa femme le lui avait interdit, craignant pour sa vie.

À l'atterrissage, une Méthode Ancestrale de Gaillac accompagnée de quelques saveurs occitanes permettre de partager les émotions et de fêter les 100 ans de Paul, star de la journée sur la terre ferme.

Il vole en montgolfière à 100 ans

Né en novembre 1914, la vie de Paul a été mouvementée et marquée par l'horreur de la guerre qui lui ont pris des êtres chers : son père, ses oncles et même un de ses enfants.
Paul croit en la vie et compte à ce jour 7 petits enfants et 7 arrières petits enfants.
Durant la Seconde Guerre Mondiale, il a été appelé et assisté au débarquement depuis Le Havre en juin 1944. Une période qui l'a marqué dont il conserve de nombreux écrits de l'époque.
Lors de son retour au civil, il saisit l'opportunité de partir en Afrique en tant qu'employé de banque durant 25 ans, À sa retraite, il décide de rentrer en France. 
Paul reste très actif, dès son réveil, il engloutit son petit-déjeuner et parcourt un kilomètre à pieds tout les matin dans Castres. Paul n'a pas perdu d'intérêt pour l'actualité, de nombreux magazines trônent sur sa table de chevet : le Nouvel Obs, Challenge ou encore l'Express.

Un vol en montgolfière à l'âge de 100 ans


« une expérience hors du temps... »